Profession

thdeg
Messages : 131
Enregistré le : sam. 30 janv. 2010 07:24

Profession

Messagepar thdeg » ven. 12 oct. 2018 10:55

Bonjour à tous

Dans un acte à Tournai en 1819, on trouve comme profession meneur des enfants exposés.

Qui pourrait me dire ce que cela signifie ?

Merci d'avance
Thérèse

Avatar du membre
graffit
Super VIP
Messages : 13410
Enregistré le : jeu. 23 oct. 2008 17:43

Re: Profession

Messagepar graffit » ven. 12 oct. 2018 11:15

Bonjour :)

Le meneur est celui qui conduit les enfants chez les nourrices à la campagne
On en parle en détail dans ce livre cité par P.Bourlet

" A Paris, la coutume d'exposer les nouveaux-nés aux portes des églises remontait à une origine lointaine. L'Evêque de paris et le Chapitre de la cathédrale Notre-Dame avaient pris la charge des enfants exposés, " pour l'honneur de Dieu " et aussi en leur qualité de seigneurs hauts-justiciers.
Les enfants étaient reçus dans une salle que l'on nomma "la Couche".".../...
"Après un premier séjour à la crèche , ou ils sont nourris à la cuillère par crainte des contaminations syphilitiques, les enfants reconnus imdemnes du mal vénerien sont confiés à des nourrices sédentaires 'pour disposer les nouveaux-nés à être tranférés sans danger à la campagne'. "
" Des meneurs et des meneuses recrutaient des nourrices à la campagne. Ces dernières étaient munies d'un certificat d'allaitement délivré par le maire de la commune et visé par l'officier de santé. Le voyage se faisait dans d'ignobles charettes à ciel ouvert et sans ressort, dans lesquelles nourrices et enfants s'entassaient pêle-mèle.

"Le meneur allait en principe à Paris une fois par mois et recevait à titre de rémunération, le vingtième des sommes payées aux nourrices."
" A l'hospice, on établi une 'Bulle' qui contient le nom du meneur, le sexe de l'enfant, la date du jour de sa remise à la nourrice, le nom et le prénom attribué à l'enfant......et une formule de certificat de décès. Cette bulle constituait le dossier de l'enfant lors de son envoi à la campagne."
Sur un exemple que l'auteur cite : "Sur la bulle sont inscrit les paiements effectués chaque trimestre par les meneurs aux nourrices. ../... Une prime de voyage de la nourrice était calculée d'après l'éloignement de Paris. Les 7 francs perçu par la première nourrice correspondent à une distance Paris-Solesme..../....Les mois échus n'étaient payés que sur présentation d'un certificat de vie de l'agent Municipal.../..." Si l'enfant venait à mourir, la nourrice devait rendre la Bulle, le collier ou le bracelet contenant le n° d'enregistrement, ainsi que la layette qui lui avait été fournie avec l'enfant. Et L'hospice payait 1,50 francs " tant pour les frais d'inhumation que la rédaction du certificat de mort".
Toujours sur le même cas l'auteur indique que " la nourrice ....reçut une prime de 50 francs le 10/07/1819, à l'occasion de la première communion de l'enfant qui avait 13 ans." Il nous dit également que cette pupille avait eu 2 nourrices.

Cliquer ici
ImageAmicalement Graffit

thdeg
Messages : 131
Enregistré le : sam. 30 janv. 2010 07:24

Re: Profession

Messagepar thdeg » sam. 13 oct. 2018 19:10

Merci pour cette belle leçon d'histoire dont j'espère qu'elle intéressera d'autres personnes que moi.
J'imagine que ce qui valable pour Paris l'était également pour Tournai

Amicalement

Thérèse

Avatar du membre
graffit
Super VIP
Messages : 13410
Enregistré le : jeu. 23 oct. 2008 17:43

Re: Profession

Messagepar graffit » dim. 14 oct. 2018 11:13

Bonjour :)

Il y a peut-être quelques variantes mais la profession est toujours la même.
Ce document beaucoup plus complet devrait vous intéresser Cliquer ici

Bonne lecture :D
ImageAmicalement Graffit

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 5 invités