www.geneachtimi.com

Votre site de généalogie ChtiMi.


Accueil Accueil M’enregistrer  Connexion 
Nous sommes le Mar 22 Juil 2014 9:17


Heures au format UTC + 1 heure [ Heure d’été ]


Règles du forum


Repère vers les Archives en lignes du Nord => genbase/ChoixRegistre.php?mode=&dep=59&nomdep=Nord



Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 116 messages ]  Aller à la page Précédente  1, 2, 3, 4, 5, 6 ... 8  Suivante
Auteur Message
 Sujet du message: Re: recherche dates/actes pour LAURENT/MASSARD ENGLEFONTAINE
MessagePosté: Dim 23 Mai 2010 23:52 
Hors ligne
VIP
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Jeu 23 Oct 2008 17:43
Messages: 4982

Bonsoir à tous

Attention une erreur s'est glissée je n'ai pas confirmé la date de °de Pierre joseph LAURENT à FOREST car je n'ai jamais consulté les microfilms de FOREST

J'ai fait des recherches sur le microfilm de Landrecies et je pense qu'il y a un lien avec vos LAURENT puisque j'ai trouvé un mariage LIENARD
Les Pierre Joseph sont nombreux et dans plusieurs branches apparemment

+ 30/07/1739 Joseph Valentin 24ans1/2 P Jean joseph M Marie Marguerite (nom illisible) inhumé dans l'église

x20/10/1739 Pierre Joseph 24ans P Jean M Marie Michelle BALIGAND
Marie Françoise LEROY 24a

X30/07/1741 Pierre François 22ans P Pierre François M Marie Terese JOLY
Antoinette DURAND 24ans

°11/08/1741 Hipolite joseph P Jean François notaire royal M Marguerite Joseph MERCIER

°11/08/1747 Jeanne françoise joseph P Pierre Joseph M Marie Joseph REMQUE parrain Jean François LAURENT notaire

°15/06/1757 Marie françoise joseph P Louis françois joseph M Marie catherine PIERSON parrain Jean françois LAURENT

°30/04/1758 Louis françois joseph P Louis françois joseph M Marie catherine PIERSON marraine Marie joseph REMQUE

X8/08/1771 Pierre joseph charcutier 22ans P+ Pierre joseph marchand Mmarie Joseph REMQUE(Remqué)
Barbe LIENARD vve Alexis POUPILLIER 40ans charcutiere
témoins Louis François joseph LAURENT cousin
dispense au 4ème degré et dispense de 2 bans

J'espère ne pas avoir oublié de Joseph :!:

Mon ancêtre est Pierre François époux de Marie Therese JOLY

_________________
Image


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: recherche dates/actes pour LAURENT/MASSARD ENGLEFONTAINE
MessagePosté: Lun 24 Mai 2010 6:57 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Sam 27 Oct 2007 12:34
Messages: 571
Localisation: un chti dans les Vosges, le TdC du bout du monde !

Bonjour madame Graffit (je suppose que c'est madame parce que j'ai lu un message au féminin), effectivement j'ai confondu, c'est boby 31 qui a consulté les actes de Forest et qui m'a confirmé cette naissance dans le sujet que j'avais ouvert spécialement pour lui.
N'est-ce pas sur le microfilm de Landrecies que s'y trouve Englefontaine ?
Et merci pour toutes vos informations.

Bonjour Charlotte et Jean-Marc.
Nous allons agrandir la déjà grande famille, je pense que cela va intéresser particulièrement Jean-Marc, à moins qu'il n'ait déjà cet acte de la commune d'Anzin.
Cordialement. Jean-Luc


Vous n’avez pas les permissions nécessaires pour voir les fichiers joints à ce message.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: recherche dates/actes pour LAURENT/MASSARD ENGLEFONTAINE
MessagePosté: Lun 24 Mai 2010 11:56 
Hors ligne
VIP
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Jeu 23 Oct 2008 17:43
Messages: 4982

Bonjour Jean-luc

L'essentiel c'est d'avoir une certitude et pour identifier les PIERRE JOSEPH qui sont si nombreux l'acte est plus que jamais indispensable
Il n'y a pas d'erreur et c'est tant mieux

Amicalement

Marie


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: recherche dates/actes pour LAURENT/MASSARD ENGLEFONTAINE
MessagePosté: Lun 24 Mai 2010 18:55 
Hors ligne

Inscription: Mar 03 Oct 2006 0:06
Messages: 162
Localisation: CORDES SUR CIEL(ALBI)

Bonsoir à vous trois,avec toutes ses infos je vais créer un dossier LAURENT j'ignorai qu'en demandant de l'aide nous aurions un sujet si vaste et passionnant!je suis d'accord sans acte pour moi impossible d'aller plus loin ,sauf garder tous les résultats des recherches que je continue de mon côté
Cordialement CHARLOTTE


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: recherche dates/actes pour LAURENT/MASSARD ENGLEFONTAINE
MessagePosté: Lun 24 Mai 2010 19:06 
Hors ligne

Inscription: Sam 05 Juil 2008 14:47
Messages: 52
Localisation: aubry-du-hainaut

Bonjour à Tertouss' (A tous, à tout le monde en chti)

Claude,

Je pense que les deux "Estienne LAURENT LEUREN LEURANT" ne font qu'un.
Estienne LAURENT s'est marié 3 fois: avec Hélène TROIS, Marie Catherine Joseph DELMARLE et Marie Françoise LEMOINE.
Des enfants de chacun de ses 3 mariages se sont mariés à Pecquencourt.
Pecquencourt se trouve à 35/40 km à vol d'oiseau d'Englefontaine.
Estienne LAURENT a eu un enfant hors mariage avec Marie Françoise LEMOINE. Il s'est marié avec celle-ci après le décès de sa 2ème épouse.


1 - Estienne LAURENT LEUREN
x /1725 Hélène TROIS dont
- Jean Baptiste Joseph LAURENT LEUREN scieur de long o 1725 Englefontaine + 1787 01 27 Pecquencourt x1 1754 11 02 Pecquencourt Marie Louise JACO x2 1762 05 18 Pecquencourt Rosalie Joseph WATTERLOT.


2 - Estienne LAURENT LEURANT, scieur de bois, o1705 +1766/

X1 /1735 Marie Catherine Joseph DELMARLE dont:
- Marie Anne Joseph LAURENT o 1735 Englefontaine x 1756 Pecquencourt EVRARD Philippe Charles fils de Léger EVRARD et Marie Françoise LEMOINE dont descendance
- Estienne LAURENT o 1738 04 30 Englefontaine
- Marie Joseph LAURENT o 1738 04 30 Englefontaine +1738 05 08 Englefontaine
- Jean Baptiste LAURENT o 1742 09 06 Englefontaine + 1799 04 26 Englefontaine x 1766 06 03 Pecquencourt Guislaine DESPLANQUES dont descendance

X2 1749 08 21 Pecquencourt et Englefontaine Marie Françoise LEMOINE dont:
- Marie Maximilienne LAURENT o 1733 04 30 Englefontaine x 1751 11 15 Pecquencourt DESPLANQUE(S) Antoine Joseph
(Marie Françoise LEMOINE x1 1724 01 11 Pecquencourt Léger EVRARD + 1729 11 15 Pecquencourt)

Estienne LAURENT est témoin au décès de Marguerite LAURENTqui certainement sa sœur:

Jean Baptiste LIENARD x Marguerite LAURENT o 1690 + 1740 04 29 Englefontaine, témoins Jean Baptiste LIENARD, époux, et Estienne LAURENT.



Charlotte,
Quelques remarques:

Dans l'acte de mariage de 1787 de Pierre Joseph LAURENT o 1764 il est dit:" …fils mineur de feu Pierre Joseph LAURENT, scieur de long de son stil et de Marie Ursule MASSARD, ouvrière fileuse encore vivante, de cette paroisse d’une part ; et …" donc Pierre Joseph LAURENT, père, est décédé entre 1764 et 1787 et son épouse après ce mariage. Pierre Joseph LAURENT, fils, est décédé après 1798.
Vous pouvez consulter les tables décénnales des communes du Nord qui sont en ligne pour les dates de décès de Pierre Joseph LAURENT et de Marie Catherine LIENARD. Les tables décès d'Enlefontaine vont de 1802 à 1892.

Enfants de Pierre Joseph LAURENT et Marie Catherine LIENARD:
- Marie Joseph LAURENT
- Marie Renelle Catherine Joseph LAURENT o 1789 01 20 Englefontaine x 1808 11 16 Hecq Célestin DUBOIS
- Marie Reinelde Joseph LAURENT o 1794 03 28 Englefontaine
- René (Urinée) Joseph, potier, journalier, o 1798 10 21 Englefontaine + 1871 12 03 Hecq dont descendance.

Cordialement,
Jean-Marc


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: recherche dates/actes pour LAURENT/MASSARD ENGLEFONTAINE
MessagePosté: Lun 24 Mai 2010 19:11 
Hors ligne

Inscription: Sam 05 Juil 2008 14:47
Messages: 52
Localisation: aubry-du-hainaut

Bonjour à Tertouss' (A tous, à tout le monde en chti)

Claude,

Je pense que les deux "Estienne LAURENT LEUREN LEURANT" ne font qu'un.
Estienne LAURENT s'est marié 3 fois: avec Hélène TROIS, Marie Catherine Joseph DELMARLE et Marie Françoise LEMOINE.
Des enfants de chacun de ses 3 mariages se sont mariés à Pecquencourt.
Pecquencourt se trouve à 35/40 km à vol d'oiseau d'Englefontaine.
Estienne LAURENT a eu un enfant hors mariage avec Marie Françoise LEMOINE. Il s'est marié avec celle-ci après le décès de sa 2ème épouse.


1 - Estienne LAURENT LEUREN
x /1725 Hélène TROIS dont
- Jean Baptiste Joseph LAURENT LEUREN scieur de long o 1725 Englefontaine + 1787 01 27 Pecquencourt x1 1754 11 02 Pecquencourt Marie Louise JACO x2 1762 05 18 Pecquencourt Rosalie Joseph WATTERLOT.


2 - Estienne LAURENT LEURANT, scieur de bois, o1705 +1766/

X1 /1735 Marie Catherine Joseph DELMARLE dont:
- Marie Anne Joseph LAURENT o 1735 Englefontaine x 1756 Pecquencourt EVRARD Philippe Charles fils de Léger EVRARD et Marie Françoise LEMOINE dont descendance
- Estienne LAURENT o 1738 04 30 Englefontaine
- Marie Joseph LAURENT o 1738 04 30 Englefontaine +1738 05 08 Englefontaine
- Jean Baptiste LAURENT o 1742 09 06 Englefontaine + 1799 04 26 Englefontaine x 1766 06 03 Pecquencourt Guislaine DESPLANQUES dont descendance

X2 1749 08 21 Pecquencourt et Englefontaine Marie Françoise LEMOINE dont:
- Marie Maximilienne LAURENT o 1733 04 30 Englefontaine x 1751 11 15 Pecquencourt DESPLANQUE(S) Antoine Joseph
(Marie Françoise LEMOINE x1 1724 01 11 Pecquencourt Léger EVRARD + 1729 11 15 Pecquencourt)

Estienne LAURENT est témoin au décès de Marguerite LAURENTqui certainement sa sœur:

Jean Baptiste LIENARD x Marguerite LAURENT o 1690 + 1740 04 29 Englefontaine, témoins Jean Baptiste LIENARD, époux, et Estienne LAURENT.



Charlotte,
Quelques remarques:

Dans l'acte de mariage de 1787 de Pierre Joseph LAURENT o 1764 il est dit:" …fils mineur de feu Pierre Joseph LAURENT, scieur de long de son stil et de Marie Ursule MASSARD, ouvrière fileuse encore vivante, de cette paroisse d’une part ; et …" donc Pierre Joseph LAURENT, père, est décédé entre 1764 et 1787 et son épouse après ce mariage. Pierre Joseph LAURENT, fils, est décédé après 1798.
Vous pouvez consulter les tables décénnales des communes du Nord qui sont en ligne pour les dates de décès de Pierre Joseph LAURENT et de Marie Catherine LIENARD. Les tables décès d'Englefontaine vont de 1802 à 1892.

Enfants de Pierre Joseph LAURENT et Marie Catherine LIENARD:
- Marie Joseph LAURENT
- Marie Renelle Catherine Joseph LAURENT o 1789 01 20 Englefontaine x 1808 11 16 Hecq Célestin DUBOIS
- Marie Reinelde Joseph LAURENT o 1794 03 28 Englefontaine
- René (Urinée) Joseph, potier, journalier, o 1798 10 21 Englefontaine + 1871 12 03 Hecq dont descendance.

Cordialement,
Jean-Marc


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: recherche dates/actes pour LAURENT/MASSARD ENGLEFONTAINE
MessagePosté: Lun 24 Mai 2010 19:14 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Sam 27 Oct 2007 12:34
Messages: 571
Localisation: un chti dans les Vosges, le TdC du bout du monde !

Jean-Marc, aviez-vous déjà eu l'acte que j'ai mis, quelques messages au-dessus ?
On y voit une Catherine Jh MARLY épouse d'un Antoine LAURENT, et cela pourrait se situer 1 génération avant le mariage en 1804 entre François Jh LAURENT et Marie Catherine Jh MARLY.
A noter qu'aucun LAURENT n'est témoin, ils ne sont sans doute pas sur place ?
Cordialement.
Jean-Luc


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: recherche dates/actes pour LAURENT/MASSARD ENGLEFONTAINE
MessagePosté: Mar 25 Mai 2010 16:42 
Hors ligne

Inscription: Sam 05 Juil 2008 14:47
Messages: 52
Localisation: aubry-du-hainaut

Bonjour Jean-Luc,

Merci pour l'envoi de l'acte de mariage LAURENT-CAUFFIEZ. J'ai vérifié et je n'ai pas trouvé de liens avec les LAURENT d'Englefontaine ou de Forest-en-Cambrésis. Les LAURENT-CAUFFIEZ étaient à Valenciennes avant 1760 alors que nos ancêtres communs, François LAURENT et Marie Catherine LANTOINE, sont arrivés à Valenciennes après 1833.

Cordialement,
Jean-Marc


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: recherche dates/actes pour LAURENT/MASSARD ENGLEFONTAINE
MessagePosté: Mar 25 Mai 2010 21:05 
Hors ligne

Inscription: Mar 03 Oct 2006 0:06
Messages: 162
Localisation: CORDES SUR CIEL(ALBI)

Bonsoir à tertous
voici la copie de la traduction de l'acte de mariage de mon ancêtre 6ème génération(devenu CITERNE par la suite) CISTERNE IGNACE JSPH OU LA MERE DE SON EPOUSE EST UNE LAURENT mais de TAISNIERES/HON cette fois es-ce qu'il sagit de la même famille ?que la votre JEAN LUC et MARC

A bientôt CHARLOTTE

L’an mil huit cent huit, le douze du mois de janvier, par devant nous, Emmanuel Crapet maire officier de l’état civil de la commune d’Hecq, département du Nord, canton du Quenoy sont comparus
Ignace Joseph CISTERNE,
âgé de vingt et un ans, journalier, né à Hecq le six août mil sept cent quatre vingt six, domicilié au dit Hecq, assisté de Toussaint LECLERCQ son oncle maternel et tuteur, son père étant décédé le vingt quatre germinal an cinq et sa mère le quatre nivôse an trois comme il est constaté par actes ----- à la mairie du dit Hecq; et demoiselle Célestine Joseph CAILLEAU,
âgée de vingt sept ans, fileuse, née à Taisnières sur Hon le trente et un de décembre mil sept cent quatre vingt un et domiciliée au même lieu, fille majeure d’Antoine Cailleau ici présent et consentant et de feue Marie Françoise LAURENT décédée au dit Taisnières sur Hon le vingt avril mil sept cent quatre vingt cinq comme il est constaté par l’acte de décès délivré au dit Taisnières sur Hon le deux janvier mil -------;
lesquels nous ont requis de procéder à la célébration du mariage projeté entre eux et dont les publications ont été faites en la mairie de la commune d’Hecq et en celle de Taisnières sur Hon à savoir : la première le trois janvier mil huit cent huit et la seconde le dix du même mois à neuf heures du matin; aucune opposition au dit mariage ne nous ayant été signifiée, faisant droit à leur réquisition après avoir donné lecture de toutes les pièces ci mentionnées et du chapitre IV du titre du code civil intitulé Du Mariage, avons demandé au futur époux et à la future épouse s’ils veulent se prendre pour mari et pour femme; chacun d’eux ayant répondu séparément et affirmativement déclarons au nom de la loi qu’Ignace Joseph CISTERNE et demoiselle Célestine Joseph CAILLEAU sont unis par le mariage;
(----------------) de Jean Pierre (-------) âgé de quarante sept ans domicilié en Hecq, d’Ignace Leclercq âgé de quarante deux ans, journalier domicilié à Preux au Bois, de (-------) âgé de vingt deux ans , propriétaire demeurant à Hecq et de Toussaint Dumas âgé de vingt deux ans , journalier demeurant au dit Hecq et (--);
Toussaint Leclerc, tuteur et François Du (---)ont signé avec nous le présent acte après qu’il leur en a été donné lecture; Ignace Leclercq, Toussaint Dumas et les parties contractantes ont déclaré ne savoir signer.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: recherche dates/actes pour LAURENT/MASSARD ENGLEFONTAINE
MessagePosté: Mer 26 Mai 2010 6:48 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Sam 27 Oct 2007 12:34
Messages: 571
Localisation: un chti dans les Vosges, le TdC du bout du monde !

Bonjour Charlotte, Jean-Marc, toutes et tous.
Il faut donc commencer par cet acte de décès du 27/4/1785 de Marie Françoise, pour ensuite trouver l'acte de naissance.
Je n'ai aucune Marie Françoise dans mon fichier LAURENT, ce qui ne veut rien dire en soi, tout est possible.
Mais voyons ce qu'en pense Jean-Marc qui a un fichier plus développé.
Cordialement.
Jean-Luc


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: recherche dates/actes pour LAURENT/MASSARD ENGLEFONTAINE
MessagePosté: Mer 26 Mai 2010 18:32 
Hors ligne

Inscription: Sam 05 Juil 2008 14:47
Messages: 52
Localisation: aubry-du-hainaut

Bonjour Charlotte,

Je n'ai pas trouvé de liens entre Marie Françoise LAURENT et les LAURENT d'Englefontaine ou de Forest-en-Cambrésis.

Marie Françoise LAURENT est née avant 1765

Du côté de mon épouse, il y a:
Nicaise LAURENT x Jeanne Catherine Thérèse BERLAIMONT BERLEMONT o 1739 09 21 Houdain-lez-Bavay (près de Taisnières sur Hon) dont:
- Marie Marguerite Joseph LAURENT o 1764 + 1832 01 26 Houdain-lez-Bavay x 1783/1785 Pierre Damas CARLOT, dont descendance.
- Calixte Joseph LAURENT o 1768 Houdain-lez-Bavay + 1837 11 22 Houdain-lez-Bavay x 179706 28 Houdain-lez-Bavay Euphroisine MOREAU, dont descendance.

Jeanne Catherine Thérèse BERLAIMONT o 1739 09 21 Houdain-lez-Bavay, épouse de Nicaise LAURENT, est la fille de Jean Joseph BERLEMONT, maréchal ferrand, o 1718 à Louvignies (59) et de Marie Marguerite PRUVOST PREVOT, o 1711. Ceux-ci ont pluseurs enfants dont: Nicolas Louis BERLEMONT o 1745 03 16 Houdain-lez-Bavay x 1770 05 29 Tainières-sur-Hon avec Marie Thérèse DEHON.


Cordialement,
Jean-Marc


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: recherche dates/actes pour LAURENT/MASSARD ENGLEFONTAINE
MessagePosté: Mer 26 Mai 2010 18:58 
Hors ligne

Inscription: Sam 05 Juil 2008 14:47
Messages: 52
Localisation: aubry-du-hainaut

Bonjour Jean-Luc,

Voici un résumé des évènements survenus à Englefontaine durant la période révolutionnaire dans lequel fut impliqué François LAURENT, notre ancêtre commun. Plusieurs sources dont le livre: "J’avait vingt ans à la révolution" de Augustin Joseph Lenglet, édition Delaporte (édité à l’occasion du bi-centenaire de la Révolution en 1989).

28 juillet 1789 – Création de la Garde Nationale à Englefontaine

28 juillet 1789 - Après la réunion des Etats Généraux en juin 1789, la prise de la Bastille le 14 juillet, la Révolution se montre sous les auspices les plus sinistres pour les aristocrates et en même temps sous les auspices les plus licencieux, les plus effrénés de la part d’un peuple depuis longtemps asservi. Un peuple qui veut renverser les anciennes institutions et recouvrer sa liberté dont il ne fait pas encore bon usage. Les gens de la campagne, à leur tour, s’organisent en Garde nationale. Celle d’Englefontaine crée le 28 juillet 1789 compte 120 hommes sous le commandement de FAREZ, colonel et de Benoît LENGLET, lieutenant-colonel (son neveu Benoît LENGLET est capitaine d’une compagnie et son autre neveu Augustin LENGLET est major).
Juin 1790 – Election des députés généraux

Juin 1790 - Pour les élection des députés généraux, chaque paroisse envoie 2, 3 ou 4 députés au Quesnoy, chef-lieu, ils se réunissent à l’hôtel de ville sous la présidence du Baron de Néchondel, seigneur de Jolimetz, grand bailli du Hainaut. Constant Joseph Estienne GOSSUIN (1758-1827), maire d’Avesnes, est élu député aux Etats Généraux par le Tiers-Etat, RENAUD, curé de Preux-au-Bois, est élu pour le Clergé, le Baron de Néchondel est élu pour la Noblesse. Le Tiers-Etat se réunit dans la salle des Récollets de Le Quesnoy, le Clergé à l’église des Soeurs noires, la noblesse à l’hôtel de ville; au total 34 députés sont élus pour le Quesnoy et les 30 villages environnants dont: Augustin LENGLET, Antoine Charles LENGLET, François CRAPET (neveu de François LAURENT), Fidèle FAREZ pour Englefontaine, Jean Charles SENECHAL (futur beau-père de Augustin LENGLET), Antoine GUIOT, Jean Baptiste BUTTE pour Jolimetz.

Juillet 1790 – Une délégation part d'Englefontaine pour Paris

Juillet 1790 - Une délégation d’Englefontaine part à Paris pour la Fête du 14 juillet 1790.

5 juillet 1790 – La délégation entre dans Paris. Elle est composée de FAREZ commandant, DUBOIS concierge au Quesnoy, DEFOSSE tenancier et trésorier, Augustin LENGLET secrétaire, MINGOT tambour, SANS-CHAGRIN perruquier.

14 juillet 1790 – La délégation participe à la 1ère Fête Nationale.

20 juillet 1790 – La délégation est de retour au Quesnoy. Augustin Joseph LENGLET, né en 1769 à Englefontaine, commerçant de bois et de menuiserie à Jolimetz est un révolutionnaire modéré, il est le premier citoyen à entrer dans le Quesnoy la cocarde tricolore au chapeau. Il s’enrôle dans la Garde Nationale en 1790 à Paris est devient président du comité de surveillance et agent municipal de Jolimetz. Le 26 juillet 1789 Augustin était à Valenciennes et vit un grand nombre d’habitants accourir, en foule, sur la Grand Place pour recevoir la cocarde tricolore et se faire enrôler dans la Garde Nationale.
La Constitution civile du clergé est votée le 20 juillet 1790.

Fin 1790 - Des prêtres prêchent publiquement en chaire contre l’Assemblée Nationale. Certaines maires ou procureurs ont le courage de les interrompre et de les faire descendre de la chaire «des mensonges», jadis «de vérité». Il en est ainsi du procureur d’Englefontaine Joseph TAIN qui fait affront au curé de la paroisse GODECAUX qui est remplacé par BRICOUT juré, et à Jolimetz, le procureur LEBEUF remplace le curé LANSIAUX par DEGORGE, juré.

Dans le département du Nord, des émissaires invitent les habitants à s’enrôler à Ath en Belgique où on leur promet d’être nommé officiers pour soutenir le trône et la Religion en France. Beaucoup de fils de fermiers d’Abbayes, de membres du parlement, de subdélégués et d’autres, déplacés par la Constitution de 1790, mais aussi des vagabonds s’empressent à l’étranger. Ils sont bien surpris de ne se retrouver que simples soldats.

1791

Avril 1791 - On exige des prêtres le serment voulu par la constitution civile du clergé. Moins d’un sixième des curés et vicaires restent sur place. Les autres, de même que la plupart des maires, refusent de prêter serment: ce sont des réfractaires. Ce qui prouve que les ordres des évêques émigrés donnés à leurs subordonnés de ne point obéir sont bien suivis. On a bien du mal à trouver un nombre suffisant de prêtres parmi les moines, les Récollets, les Capucins, les Carmes, pour occuper les places vacantes par les curés. De sorte que les prêtres réfractaires restent en place. Ils continuent de dire la messe mais prennent bien soin de ne pas se servir des mêmes ornements que les curés soumis qu’ils qualifient d’intrus. Les gens du peuple sont partagés; dans la même maison, tantôt le père suit le rite des nouveaux prêtres tandis que la femme et ses enfants celui des réfractaires, tantôt c’est le contraire. Cette situation occasionne des scènes de ménage, des querelles journalières dans les ménages. Les insoumis ont soin de faire croire à leurs paroissiens que s’ils assistent à la messe d’un intrus: ils seront damnés. Ils engagent même les femmes «bonaces» à ne plus coucher avec leur mari. Enfin, ils prêchent contre le nouveau gouvernement. Dans tous les lieux et dans les cabarets on se dispute et on se bat souvent à ce sujet. BRICOUT élu curé d’Englefontaine en remplacement du prêtre réfractaire GODECAUX obtient une pension curiale de 1500 francs, la pension étant fixée selon la population de chaque paroisse.

16 juin 1791 - Le directoire du district du Quesnoy vend pour la première fois des Biens Nationaux. La ferme de BRIFFAUT, du Quesnoy, provenant des Dames de Sainte-Elisabeth, celle de MORTIER, du faubourg, provenant des Dames de Fontenelle, les biens de Fontenelle, de Jolimetz, les biens des curés du Quesnoy, d’Englefontaine, de Poix sont mis aux enchères. Mais les sieurs BRIFFAUT et MORTIER se sont arrangés avec une trentaine de gueux du Quesnoy, moyennant une mencaudée (environ 24 ares) de leur marché à chacun pour qu’ils empêchent les enchérisseurs de se manifester. C’est ainsi que nos fermiers deviennent propriétaires de ces biens à bon marché.

21 juin 1791 - Depuis quelques jours, le Roi est soupçonné à nouveau de vouloir émigrer avec sa famille. Aussi le 21 juin au matin, le Roi se dirige vers la frontière des Pays-Bas Autrichiens, il est arrêté à Varennes. Son frère étant passé par Han, Englefontaine, Jolimetz et Bavai passe à Mons d’où il part ensuite pour Coblence. Aux frontières, certains pays se préparent à venir en aide à la Royauté: des préparatifs militaires se forment en Autriche, Prusse, Sardaigne.

1792

16 avril 1792 - La France déclare la guerre à l’Allemagne, à la Prusse et à la Sardaigne. La nouvelle se répand en quelques jours dans tout le pays. Chaque département rivalise d’ardeur à former des bataillons de volontaires nationaux. Les administrateurs du département et du district engagent la Garde Nationale à s’enrôler. Ils s’en présentent aussitôt plus qu’il n’en faut. Quatorze jeunes d’Englefontaiene s’offrent à partir dont Antoine Charles LENGLET qui est élu capitaine du 1er bataillon du département du Nord. Une armée française de 8 à 9000 hommes composée d’anciennes troupes de ligne et de ce 1er bataillon du Nord se rassemble le 8 avril près de Quiévrain sur la route de Valenciennes à Mons.

28 avril 1792 - 1500 autrichiens venus de Mons se présentent vis à vis de l’armée française et jettent l’épouvante. Quelques dragons crient «Sauve qui peut!». Notre armée, saisie d’une peur, panique, s’enfuie en débandade sans avoir vu un seul soldat ennemi, abandonnant sur place tentes et bagage. Nous ne perdons que 30 à 40 hommes tués dans Quiévrain par les autrichiens. Par contre, une soixantaine meurent de soif sur la route de Valenciennes. Les braves tombent pâmés dans leur fuite précipitée!.

20 juin 1792 - Les autrichiens pénètrent à St-Amand, ils sont repoussés.

22 août 1792 - Les prussiens sont à Longwy.

20 septembre 1792 - C’est Valmy.

6 décembre 1792 - Offensive française en Belgique.

1793

21 janvier 1793 - Louis Capet ex Louis XVI est décapité.

Mai 1793 - De nombreux officiers, nobles, prêtres réfractaires émigrent, le curé GODECAUX en est du nombre.

13 mai 1793 - C’est la contre-offensive autrichienne et la chute de Condé, après 42 jours de bombardement Valenciennes se rend.

17 août 1793 - Cobourg cerne le Quesnoy. .Avec sa colonne de droite il passe par Escarmain, Salesches, Englefontaine et tous les villages de ce côté du Quesnoy jusqu’à Solesmes et le Cateau, le long de la rivière de la Selle. A son approche, 4 à 5000 soldats français se retirent sans résistance au-delà de Landrecies. La colonne de gauche provenant de Gommegnies et Frasnoy pénètre dans Villereau et Potelle pour arriver au Jolimetz dont elle s’empare à six heures du matin, chasse les 500 français retranchés dans le bois de Potelle, qui se retirent dans la place du Quesnoy. Elle déloge également 7 à 800 hommes qui occupent les redoutes de la Maison Rouge. Nos hommes se retirent par Locquignol et Achette, sans oublier de couper le pont d’Achette qui enjambe la Sambre.

Fin août 1793 - François LAURENT est élu procureur d’Englefontaine

Fin août - Sous le couvert des autrichiens, quelques émigrés reviennent, les aristocrates relèvent la tête et prêtent main forte aux occupants. François LAURENT est élu procureur de la commune d’Englefontaine. Autrichiens et royalistes ne nous parlent qu’en nous traitant de «Carmagnols» parce que l’an dernier nos soldats battaient l’ennemi en chantant «Dansons la Carmagnole! Vive le son! Vive le son! Dansons la Carmagnole! Vive le son du canon!».

11 septembre 1793 - Le Quesnoy capitule.

Octobre 1793 - On traîne, dans la frange des rues, les objets du culte catholique, on brûle au milieu de la place d’Englefontaine tous les saints et autres objets en bois ou en étoffe. Pendant qu’on brûlait ces objets avec cérémonial, on chantait des chansons patriotiques, la fête s’est terminée par des danses publiques.

1794

Germinal 1794 – L'Empereur d’Allemagne François II visite les Pays-Bas Autrichiens. Il croit leur annexer le Hainaut Français qu’il a en parti conquis. Il passe à Valenciennes et au Quesnoy pour concentrer son plan d’attaque sur Landrecies avec le Prince de Cobourg. Alors qu’il est au Quesnoy, quelques habitants détachent les chevaux de sa voiture pour la traîner eux-mêmes jusqu’à Saint-Roc et lui faire ainsi honneur. Ce sont les armées hollandaises, anglaises, autrichiennes et allemandes qui marchent sur Landrecies.

12 floréal 1794 - La place de Landrecies se rend le après une résistance acharnée mais vaine, la ville est en ruine. Le Prince de Condé à la tête de 12 000 émigrés entre dans Landrecies et Le Quesnoy. Les 140 000 hommes de Cobourg occupent à cette époque Landrecies, Le Quesnoy, Valenciennes.

23 floréal 1794 - L’Empereur quitte Landrecies avec deux de ses frères, le Prince de Cobourg et son état-major. Tout ce monde, à cheval, passe à Englefontaine, à Jolimetz... L’Empereur et ses frères passent la nuit au château de Jolimetz et le Prince de Cobourg trouve asile chez le beau-père d'Augustin LENGLET. Après avoir rassemblé leurs corps d’armée, ils se dirigent le lendemain vers Mons pour défendre leurs ailes droite et gauche menacées par l’armée française. Seules restent dans les environs, les garnisons de Landrecies, du Quesnoy, de Valenciennes et de Condé ainsi que 5 à 6000 hommes de troupes légères pour défendre les rives de la Sambre et de la selle.

9 thermidor 1794 - La victoire des troupes françaises en Belgique provoque l’évacuation des troupes d’occupation dans le Hainaut Française. Le prêtres réfractaires qui étaient revenus occuper leurs anciens postes pendant l’hiver fuient de nouveau en Allemagne, en apprenant les revers des armées autrichiennes, de même qu’un grande nombre de fermiers, de bourgeois et d’autres fanatiques et royalistes qui craignent le retour des français pour s’être mal comportés pendant l’invasion.

Le 9 thermidor, pendant que l'armée de Jourdan, encouragée par la victoire de Fleurus, continue à repousser les armées autrichiennes et prussiennes pourtant fortement retranchées pour couvrir le Duché de Limbourg et l'électorat de Cologne ; pendant qu'elle s'empare de Liège et de Maastricht, le Directoire du District du Quesnoy rétablit les anciennes municipalités dans leurs fonctions. Un Comité de Surveillance est formé dans chaque commune de son ressort. Il dresse la liste des suspects qui ont vexé les patriotes pendant l'invasion. Il faut avouer que certains citoyens peuvent avoir un comportement contre-révolutionnaire qui, en fait, est nécessaire pour servir la Révolution.
C’est ainsi que le citoyen Zacharie Joseph Petit, chirurgien, demeurant à Nord-Libre, ci-devant Condé, après avoir donné des marques exaltantes de son patriotisme, tant pendant le blocus qu'après la reddition «aux satellites armés des tyrans coalisés», participe aux réjouissances communes et porte la cocarde noire dès l'entrée des Autrichiens. Il est arrêté et conduit à la maison nationale, dite des Annonciades, de Douai. Après plusieurs mois de détention, la commission provisoire et le conseil général de Nord libre obtiennent sa remise en liberté. Tout le monde reconnaît que ses sentiments révolutionnaires ne sont pas altérés et qu'il a agi de la sorte tout simplement pour continuer à soigner nos blessés.

6 août 1794 - François LAURENT est arrété

6 août 1794 (18 thermidor an 2) - Le Comité de Surveillance d'Englefontaine se réunit pour juger les personnes, contre-révolutionnaires et ennemies de la Liberté, domiciliées dans la commune. Lecture est faite de la liste des suspects. François LE FORT, Jean-Baptiste MERCIER, Jacques CRAPPEZ, Joseph DELFOSSE et sa famille, la veuve PIERRART et ses filles, Armand Fidèle FAREZ, François REUMONT, François FOURMENOIX, Pierre Honoré PAVOT, Jean-Baptste LE FORT, Jean-Baptiste DREUMONT et Jean-Baptiste MASSART. Pour d'autres, le Comité possède des arguments, souvent des lettres de dénonciation.
Robert MERCIER est accusé de s'être montré l’ennemi déclaré de la Révolution depuis le début, d'avoir logé des suspects. Il avait manifesté sa joie par des éclats de rire au passage des prisonniers français venant de Landrecies. A l'arrivée des Français, il a évacué avec sa famille pour ne revenir que six jours plus tard.

François LAURENT est arrêté pour avoir logé et nourri GODECAUX, curé émigré, pendant le temps de l'occupation autrichienne. On lui reproche aussi d'avoir tenu chez lui des assemblées aristocratiques. Il a été rétabli dîmeur et a prêté le serment de fidélité au tyran d'Autriche. Ce traître a parcouru la commune, ordonnant, au nom du commandant autrichien, à tous les citoyens mariés constitutionnellement, de se remarier sous huitaine. Il a révélé au curé émigré que les effets de l'église étaient cachés dans un caveau afin qu'il puisse les emporter. Enfin, pendant le temps qu'il occupait la place de procureur de la commune, place qu'il n'avait d'ailleurs obtenue que par un patriotisme déguisé, il allait, au sortir des assemblées municipales, rendre compte de tout ce qui s'y était passé, à Robert BOTEAU, lui aussi ennemi de la Révolution depuis toujours. Il est parti, juste avant l'arrivée des Français, accompagné de sa servante, avec une charrette chargée d'effets. Les contre-révolutionnaires nommés par notre ex-seigneur pour nous gouverner ou plutôt pour tyranniser l'ont nommé mayeur à l'arrivée de l'ennemi. Il a porté le ruban noir, signe de deuil envers Louis CAPET. On a entendu sur la place publique sa femme crier à haute voix en parlant des satellites du despotisme: «nos gens ont repoussé les Carmagnols».
Antoine MICHAUX père se voit reprocher d'avoir hébergé un prêtre émigré durant l'occupation. Honnêtement, je lui pardonne, c'était son fils.

16 juillet 1794 - Landrecies est reprise par les français.

15 août 1794 - Le Quesnoy se rend.

29 août 1794 - C’est la reddition de Valenciennes et de Condé.

Fin août 1794 - François LAURENT est détenus à Paris

Fin août 1974 - Robert MERCIER, Antoine MICHAUX père et fils, François LAURENT et Adrien BOTTEAU, d'Englefontaine, sonrt envoyés à Paris, pour y être jugés.

27 septembre 1794 - Célébration de la Victoire.

3 septembre 1794 (17 fructidor) - Le Comité de Surveillance du Jolimetz, sous la présidence d'Augustin LENGLET, aidé de deux membres de celui du Quesnoy, se réunisse à Landrecies. Outre le sort des citoyens qui se sont enfuis à l'approche des Français, on statue sur celui de quelques contre-révolutionnaires plus ou moins acharnés.
Nicolas DUPONT, cabaretier au Jolimetz, est accusé d’avoir voulu faire «capoter» les citoyens J.B. DURIEUX et F. DUPONT de Villereaux, Louis. D'ORLEANS et son frère Jean-Baptiste de la commune de Potelle et Joseph-Marie DUPONT du Jolimetz, citoyens qu'il a qualifiés publiquement de «Carmagnols». On reproche à Charles-Marie BULTE, âgé de trente-trois ans, cabaretier également, d'avoir accepté le poste de clerc greffier de la commune du Jolimetz durant l'invasion. Il est vrai qu'il n'avait pas tellement le choix car un refus le conduisait à la bastonnade. Par ailleurs, lorsqu'il s'est aperçu que les Autrichiens battaient en retraite en direction du Quesnoy, il s'est enfui à Gommegnies mais voyant que l'ennemi y pillait les maisons, il a trouvé refuge chez Jacques CHETELAINS à Wargnies-le-Petit. Enfin et surtout, il a consenti à dire publiquement, dans l'église, un dimanche, en présence du Peuple: «je promets à Dieu d'être fidèle à la religion catholique, apostolique et romaine et de ne jamais abandonner son pasteur», qui est LANCIAUX, curé émigré. Sans doute ce citoyen est-il homme à se ranger du côté du plus fort, puisque six jours plus tard, il accueille les soldats français en criant: «Vive la Nation ! Vive la République !». Son épouse née ROUSSEAU est aussi arrêtée, alors qu'elle était malade, elle a dit qu'elle «mangerait bien une cuisse de Carmagnol pour rétablir sa santé !» Pour moi c'est une chose inhumaine qui ne doit pas sortir de la bouche d'un Républicain. Pierre CROIX, aubergiste au Jolimetz, bien connu pour la qualité de son vin et de sa bière, a le tort d'avoir pour clients les domestiques de Nedonchel et de posséder un chien de chasse. Cette race a encore un arrière-goût de noblesse. Quant à Pierre François Joseph FONTAINE, rosier, Pierre Joseph Louis SENECHAL, sabotier et cultivateur, Hubert FONTAINE, rentier, ils n'auraient pas dû accepter un poste d'échevin.
Ils sont enfermés trois jours au château et deux jours à la prison de Landrecies. Je ne veux pas retomber dans le travers «oeil pour oeil, dent pour dent !» aussi, à ma sollicitation, en tant que Président du Comité de Surveillance de la commune du Jolimetz, ces gens sont renvoyés chez eux sans autre forme de procès. A mon avis, tout le monde prend conscience que le sang n'a que trop coulé.

Robert MERCIER, Antoine MICHAUX père et fils, François LAURENT et Adrien BOTTEAU, d'Englefontaine, détenus à Paris, sont acquittés par le tribunal révolutionnaire. Ces misérables ont pourtant fort maltraité leurs concitoyens patriotes.

Au Quesnoy et à Valenciennes, les arrestations sont beaucoup plus nombreuses. Trente prêtres seulement (sic), des émigrés, sont guillotinés. LANCIAUX, curé de Jolimetz, est du nombre.

22 germinal an III - Toutes les lois contre les ennemis de la Révolution sont reportés. Ces ennemis sont réintégrés dans leur droit politique et leurs biens.


Cordialement,
Jean-Marc


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: recherche dates/actes pour LAURENT/MASSARD ENGLEFONTAINE
MessagePosté: Mer 26 Mai 2010 19:17 
Hors ligne

Inscription: Mar 03 Oct 2006 0:06
Messages: 162
Localisation: CORDES SUR CIEL(ALBI)

Bonsoir JEAN MARC,LUC
J'ai passée un bon moment à chercher déjà sur le site ,qui malheureusement ne fournit pas les actes pour TAISNIERES/HON ,les ad pas avant 1802 ,car il est évident qu'avec l'acte de décès cela pourrait orienter les recherches JE VAIS VOIR SUR GENEANET EN TOUS LES CAS MERCI DES INFOS peut être que cette LAURENT n'a rien à voir avec ENGLEFONTAINE néanmoins pendant la même période des naissances y étaient enregistrées ,il faudra du temps mais je parviendrai à faire la lumière avec votre aide bien entendu!!
Généalogiquement votre CHARLOTTE
NB:je viens de voir ces pages d'histoire très intérressantes à lire durant la soirée merci


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: recherche dates/actes pour LAURENT/MASSARD ENGLEFONTAINE
MessagePosté: Mer 26 Mai 2010 20:25 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Sam 27 Oct 2007 12:34
Messages: 571
Localisation: un chti dans les Vosges, le TdC du bout du monde !

Alors là, Jean-Marc, je dis Monsieur !
Bien sur, il s'est passé bien des choses à cette époque mouvementée, mais je n'ai jamais eu la moindre curiosité pour les faits... peut-être à cause de professeurs d'histoire qui n'ont pas réussi à me glisser dans l'engrenage.
Vous me poussez à faire mon méa culpa.
Quoi que, j'ai déjà bien tenté de faire une recherche sur un (peut-être) autre de mes ancêtres, suivant des faits qui auraient pu pousser cette famille à fuir le valenciennois pour se réfugier en Belgique, là où avec bien du mal et finalement grâce à un autre généalogiste j'ai pu y trouver cette partie de ma famille (ancêtres des 2 BERTE dont je vous parlais dans mon premier message). Mais pour l'instant je n'y parviens pas.
En tous cas, je garde précieusement ce texte que vous avez pris la peine de retranscrire, ce n'est pas peine perdue.
Avec tous mes remerciements. Cordialement.
Jean-Luc


Vous n’avez pas les permissions nécessaires pour voir les fichiers joints à ce message.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: recherche dates/actes pour LAURENT/MASSARD ENGLEFONTAINE
MessagePosté: Mer 26 Mai 2010 20:51 
Hors ligne
VIP
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Jeu 23 Oct 2008 17:43
Messages: 4982

Bonjour

Il y a une Marie-Françoise née en 1757 à Landrecies mais sans l"acte de décès :?:

_________________
Image


Haut
 Profil  
 
Afficher les messages postés depuis:  Trier par  
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 116 messages ]  Aller à la page Précédente  1, 2, 3, 4, 5, 6 ... 8  Suivante

Heures au format UTC + 1 heure [ Heure d’été ]


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 5 invités


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas éditer vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages
Vous ne pouvez pas joindre des fichiers

Rechercher:
Aller à:  




Clause de non-responsabilité :
Les opinions et commentaires inscrits dans ce forum sont personnels et ne sont pas nécessairement ceux de l'équipe du forum.
L'équipe de ce forum n'est pas responsable du contenu des sites externes cités.


Propulsé par phpbb , adapté pour Généachtimi
© 2009 Généachtimi - Dubreucq
Customisé par Les Twins / Graphisme Eli
cnil: 1165158